17 juin 2016

« L'origine de nos amours » d'Erik Orsenna

    « Sitôt son émerveillement calmé, sitôt son assiette de cochonnailles avalée, il nous avait détaillé sa philosophie de l'union entre un homme et une femme : l'origine de nos amours, personne n'en connaît rien. Cela tient de mécaniques immenses, comme la dérive des continents, mais aussi d'harmonies minuscules. Mais si je peux me permettre un conseil, mes enfants : prêtez la plus grande attentions aux débuts. Ne laissez pas les malentendus, ou la peur, ou la hâte étouffer cette chance immense qu'est... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juin 2016

« Le carré des Allemands » de Jacques Richard

Premier roman     « Tous les moi que je suis, enchâssés l'un dans l'autre depuis le tout premier. Toutes mes innocences dès le premier mensonge. Chacune enchevêtrée à chacune des autres. Tous les mensonges enchevêtrés d'innocence. Toutes les innocences érodées de mensonges, usées, flétries, et toujours aussi nues, fragiles, vraies, les mains croisées sur la poitrine frêle. Tous les moi ingénus, transparents, obscurs, anciens, impurs, intacts. Ils sont tous là. Tout le temps, tous les jours. Chacun parle, chantonne,... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mai 2016

« Enfants de nazis » de Tania Crasnianski

    « Il est fondamental que la mémoire du nazisme fasse l'objet d'une transmission complète. L'horreur peut se reproduire sous une forme différente, la montée des nouveaux extrémismes en est la preuve. » Comment vit-on quand on est un enfant d'un bourreau du nazisme ? Est-ce qu'on adhère avec fidélité et pour la mémoire aux idées de son père ou est-ce qu'on rejette ce passé encombrant et honteux ? Se sent-on coupable ? C'est à ces questions que Tania Crasnianski tente de répondre dans cet ouvrage publié... [Lire la suite]
22 novembre 2015

« L'homme de ma vie » de Yann Queffélec

    « Nous nous promettons de nous revoir vite et d'aller marcher en forêt. Je le regarde se diriger vers l'avenue du Parc et l'émotion m'étreint. Mon père. Il n'est pas si grand que je croyais. Il se tasse avec les années, sa démarche est moins assurée. Il y voit moins bien, j'en ai peur. Je regarde s'amenuiser sous les platanes l'homme de ma vie. Qu'est-ce qui m'empêche de lui courir après ? On se dit ces choses-là, on les imagine, mais dès qu'on veut les mettre en pratique, passer au concret, il n'est plus... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 septembre 2015

« Les promesses » d'Amanda Sthers

« J'espère avoir trahi toutes les promesses que je m'étais faites enfant. Devenir un homme, c'est revoir son plan de vol. Comprendre qu'on se trompe en permanence sur ce qu'on s'imagine que sera la vie. » La vie promet bien des choses qu’elle ne donne finalement pas. Alexandre, dit Sandro, naît juste après la guerre, dans une période où tout semble nouveau, où tout semble possible. Mais la vie n’est qu’un long fleuve de déception que Sandro va apprendre à encaisser au fur et à mesure. Il y a d’abord la mort du père puis... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 15:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 septembre 2015

« Profession du père » de Sorj Chalandon

Coup de cœur – rentrée littéraire 2015   « Et c'est quoi cette histoire ? Tu étais malheureux quand tu étais enfant ? » (p.293). Après la lecture du Quatrième mur, j'appréhendais beaucoup la venue du prochain roman de Sorj Chalandon : quand on a vécu quelque chose de si fort, on a peur d'être déçu, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Mais, Sorj Chalandon est un maître et ce dernier roman est fort, puissant, bien qu'il ne ressemble pas à son précédent. On y trouve cependant des thèmes déjà présents... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 14:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,