05 mai 2016

« Enfants de nazis » de Tania Crasnianski

    « Il est fondamental que la mémoire du nazisme fasse l'objet d'une transmission complète. L'horreur peut se reproduire sous une forme différente, la montée des nouveaux extrémismes en est la preuve. » Comment vit-on quand on est un enfant d'un bourreau du nazisme ? Est-ce qu'on adhère avec fidélité et pour la mémoire aux idées de son père ou est-ce qu'on rejette ce passé encombrant et honteux ? Se sent-on coupable ? C'est à ces questions que Tania Crasnianski tente de répondre dans cet ouvrage publié... [Lire la suite]

31 janvier 2016

« L'été d'Agathe » de Didier Pourquery

Coup de cœur – Hiver littéraire 2016     «Tu vas bientôt mourir, Agathe, très bientôt. » A-t-il prononcé ces mots ? Non, bien sûr. Mais je suis certain qu'après la discussion de la veille avec Dominique, Agathe a senti, dès l'entrée de Marc, que c'était le jour où il allait lui dire... Je ne sais pas ce qu'il lui a expliqué, les mots précis qu'il a employés. Je ne sais pas ce qu'elle a répondu. J'imagine Marc, son regard, derrière les lunettes. [...] Bon camarade aussi, attentif et bienveillant. Quand Agathe n'a... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 août 2015

« Le crime du comte Neville » d'Amélie Nothomb

    « J'ai plus de tolérance pour le parricide et le matricide que pour l'infanticide » (p.22). Amélie Nothomb revient sur le devant de la scène, comme chaque année, avec un roman plutôt plaisant à lire et qui, pour une fois, a une vraie fin. Je dis cela sans ironie aucune. Il faut avouer que les fins des romans d'Amélie ont une tendance à être un peu bâclées ou rapides du moins (surtout ceux des années 2000-2010, depuis Robert des noms propres en fait). Là, l'ensemble est plutôt homogène et l'histoire... [Lire la suite]