16 mars 2018

« Où passe l’aiguille » de Véronique Mougin

« Il me pousse à quitter M. Antoine pour voler de mes propres ailes. J’en aurais les compétences, sûr, mais pas la force. Mon patron l’a, lui. Sur M. Antoine, la guerre a seulement ricoché, elle a dévié sa trajectoire, couture plutôt que médecine, mais elle ne l’a pas troué. Il peut supporter les deux collections par an, les clientes et les factures, les flux et les reflux de la mode. Mes nerfs à moi ne tiendraient pas, je crois. Doucement, je le sens, la peur gagne du terrain. Jadis elle s’arrêtait net au seuil de la maison de... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mars 2018

« Cette nuit » de Joachim Schnerf

« Denise continuait à boire et Sarah dut écarter son verre pour qu’elle cesse de le remplir. Hésitant, Patrick murmura qu’il était désolé, qu’il n’entendait plus très bien, qu’il avait besoin de racheter un appareil [auditif], qu’il s’excusait sincèrement, qu’il ne fallait pas que Michelle lui en veuille, qu’il ne voulait pas gâcher le Nouvel An et qu’on pouvait discuter sans faire attention à lui. Ma benjamine soupira et jura à n’en plus finir. Sarah s’employait à apaiser les esprits mais je pris la défense de ma fille. C’est... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2018

« L’Affaire Mayerling » de Bernard Quiriny

« Une assemblée générale de copropriétaires, quel spectacle passionnant ! C’est un chaudron, une arène, un ring où l’on règle ses comptes, publiquement, avec tous ses voisins qu’on déteste ; mais il faut continuer de cohabiter ensuite avec eux, d’où la difficulté : frapper fort pour soulager son cœur, mais pas trop, pour éviter la guerre. C’est une épreuve de stratégie. Il faut passer des alliances diverses, en fonction des sujets ; tel voisin insupportable sur le chapitre du bruit peut se révéler un... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 20:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2018

« Le poids de la neige » de Christian Guay-Poliquin

« Après un moment, je lui demande ce que Jacques lui a offert en échange des fromages. Ma question le surprend, il laisse tomber son livre sur ses genoux, puis dit que Jacques lui a proposé de choisir un truc dans l’inventaire de sa boutique. Et qu’est-ce que tu as pris ? Matthias hésite un moment. Une arme. Une arme ? Oui, pour me défendre, si jamais… Et tu sais t’en servir ? Jacques m’a montré ». C’est une ambiance glacée et glaçante que nous offre le jeune québécois Christian Guay –Poliquin avec... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 mars 2018

« La petite famille » de Sophie Avon

« Nina arrive à Amsterdam un soir de septembre. Au commissaire qui l’interrogera plus tard, elle sera incapable de dire comment elle est venue. En stop sûrement, c’est ainsi qu’elle voyage en général, mais elle n’en jurerait pas pour cette fois. Si incroyable que cela paraisse, elle aura oublié. Camille l’attendait chez elle, de cela elle est sûre, elle lui avait donné l’adresse et Nina a débarqué dans une chaleur qui l’a surprise, une chaleur du Sud […]. Elles se sont immédiatement reconnues. Complices comme au premier jour. Amies... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 mars 2018

« BettieBook » de Frédéric Ciriez

« ’’…Tu lis Le Monde des livres ?’’ Elle dit : ‘’Non, je l’habite, lol.’’ Il dit ‘’Pardon ?’’ Elle dit : ‘’Ben oui, j’habite le nouveau monde des livres. Pas l’ancien où tu travailles.’’ Il pense : ‘’Tu vas le payer.’’ Il dit : ‘’Tu manques pas d’humour !’’ Elle dit : ‘’Ben les auteures d’aujourd’hui, c’est nous. La preuve, t’es là pour moi.’’ » Bettie Leroy est une jeune booktubeuse. Sa chaîne Youtube s’appelle BettieBook et son slogan est "lectrice et petite souris qui voit tout, tout,... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 01:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2018

« Fugitive parce que reine » de Violaine Huisman

« On nous avait expliqué que maman était malade – il y avait pire encore que maniaco-dépressive après tout, il y avait malade, ta mère est malade. L’adjectif dans ce contexte paraissait sans rapport avec une indisposition passagère, les maladies courantes dont nous avions pu faire l’expérience, les maladies du tout-venant. L’adjectif semblait définitif, il luisait d’une aura singulière comme un front cireux sur lequel une sueur mortuaire s’est glacée, comme la gelée fige le bœuf aux carottes. Cette épithète accablante ne... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2018

« La mise à nu » de Jean-Philippe Blondel

« Il prend le fusain et le carnet sur le bar. Crissement léger du crayon sur le papier. Un frisson naît au bas de mon dos et remonte lentement jusqu’à ma nuque. Va-et-vient des yeux d’Alexandre de mon corps à ses doigts. Il s’absorbe dans sa tâche. Je prends une profonde inspiration. Je voudrais retrouver une sérénité. Je me perds dans la contemplation du mur par-delà l’épaule d’Alexandre. Peu à peu les angles s’adoucissent. Devant mes yeux, de petits cercles lumineux. Des poussières phosphorescentes. Des couleurs naissent. Le... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2018

« Ne préfère pas le sang à l’eau » de Céline Lapertot

« L’eau, ce ruisseau indispensable au paisible écoulement de nos jours. L’eau, ce diamant précieux et vital, qu’on s’arrache des mains comme des chiffonniers. On fait bêtement couler le sang pour ce qui relie la totalité de l’humanité. Ce trésor qui nous abreuve et qui nous lave, cette eau qu’on laisse couler sous la douche quand on se perd dans nos pensées, on chie dedans quand d’autres sont à genoux pour lécher le fond des mares. Ils se prosternent devant leurs trois ou quatre gouttes de pluie, quelques fois dans l’année.... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2018

« Une longue impatience » de Gaëlle Josse

« Je m’invente des ancres pour rester amarrée à la vie, pour ne pas être emportée par le vent mauvais, je m’invente des poids pour tenir au sol et ne pas m’envoler, pour ne pas fondre, me dissoudre, me perdre. Toutes ces choses ténues, dérisoires, je m’y accroche pour repousser le prénom qui cogne à mes tempes, à mon cœur, à tout mon corps, pour tenir à distance ce halo d’ombre qu’il agite autour de moi. J’invente tout ça pour me protéger de la houle qui arrive en traître, de côté, qui donne de la gîte à ma pauvre embarcation. Et ma... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :