22 octobre 2016

« Une bouche sans personne » de Gilles Marchand

Coup de cœur – Rentrée littéraire 2016 Premier roman « J’ai un poème et une cicatrice. De ma lèvre inférieure jusqu’au tréfonds de ma chemise, il y a cette empreinte de l’histoire, cette marque indélébile que je m’efforce de recouvrir de mon écharpe afin d’en épargner la vue à ceux qui croisent ma route. Quant au poème, il me hante comme une musique entêtante, ses mots rampent dans mon crâne d’où ils voudraient sortir pour dire leur douleur au monde. Poème et cicatrice font partie de moi au même titre que mes jambes, mes... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 16:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

18 octobre 2016

« Hiver à Sokcho » d’Elisa Shua Dusapin

Coup de cœur – Rentrée littéraire 2016  Premier roman  « Sa valise à mes pieds, il a retiré son bonnet. Visage occidental. Yeux sombres. Cheveux peignés sur le côté. Son regard m’a traversée sans me voir. L’air ennuyé, il a demandé en anglais s’il pouvait rester quelques jours, le temps de trouver autre chose. Je lui ai donné un formulaire. Il m’a tendu son passeport pour que je le remplisse moi-même. Yan Kerrand, 1968, de Granville. Un Français. Il avait l’air plus jeune sur la photo, le visage moins creux. Je lui... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2016

« L’insouciance » de Karine Tuil

Coup de cœur – Rentrée littéraire 2016 « Mentez-leur. Mentez-leur quand ils vous demandent si vous vous avez le moral, si vous supportez la chaleur, la pression, votre gilet pare-balles, le poids de votre matériel. Mentez-leur quand ils exigent de savoir pourquoi vous portez un pansement à la main. Mentez-leur quand ils vous assaillent de questions – tu as bien reçu les barres de céréales que je t’ai envoyées ? Et vous répondrez : oui, oui, je les ai adorées, alors que ça fait trois jours que vous n’avez rien pu... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 octobre 2016

« L’éveil » de Line Papin

Premier roman « Je passe des journées entières au bord de la piscine, tournicotant mon doigt dans l’eau, lascive, molle, rêveuse. J’écoute les clapotis. Il y a quelque chose en dessous de moi, à l’intérieur, quelque part, quelque chose de terriblement puissant et que j’ignore. C’est celle chose électrique qui couvait, elle est en dessous maintenant, de nous… Je dois y retourner, c’est insupportable de le savoir ici, lui qui marche détenteur de mon secret, du secret de mon corps, qui marche et qui vit non loin. Non, il ne... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2016

« Tropique de la violence » de Nathacha Appanah

Coup de coeur – Rentrée littéraire 2016 « Il faut connaître Gaza comme si c’était ta femme. Tu sais où sont les plis, où sont les rondeurs, tu sais quand elle croie, tu sais quand elle a mal, tu sais ce qu’elle aime, tu sais ce qu’elle n’aime pas, tu sais ce qu’elle aime manger, tu connais les chansons qu’elle aime écouter, tu sais comment lui plaire, tu sais comment la faire ramper, tu sais là où elle est sèche, tu sais là où elle est trempée. Tu ne confonds pas sa tête et son sexe, tu ne confonds pas ses mains et ses pieds.... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 septembre 2016

« Petit pays » de Gaël Faye

Premier roman Coup de cœur – Rentrée littéraire 2016  « J’ai beau chercher, je ne me souviens pas du moment où l’on s’est mis à penser différemment. A considérer que, dorénavant, il y aurait nous d’un côté et, de l’autre, des ennemis, comme Francis. J’ai beau retourner mes souvenirs dans tous les sens, je ne parviens pas à me rappeler clairement l’instant om nous avons décidé de ne plus nous contenter de partager le peu que nous avions et de cesser d’avoir confiance, de voir l’autre comme un danger, de créer cette... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 septembre 2016

« Lucie ou la vocation » de Maëlle Guillaud

Premier roman « Comment peut-on se laisser porter par des formules pareilles, que le cardinal débite d’une voix monocorde ? Je n’ose imaginer depuis combien d’années il fait son numéro. Et l’envoûtement fonctionne depuis plus de deux mille ans ! Envoûtement, c’est le bon terme. Un profond recueillement semble émaner de toute l’assistance. Cette secte a merveilleusement réussi. Et dire qu’elle arrive à s’emparer de jeunes filles en quête d’absolu. Les sœurs, en se relevant, me tirent de mes pensées. Le cierge toujours... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2016

« Celui-là est mon frère » de Marie Barthelet

Premier roman « En te voyant, j’ai pensé que tu étais revenu pour moi, puis que tu avais vieilli. Je me trompais. Déjà tu souhaitais repartir. Et ce n’était pas tant que tu avais vieilli, tu étais transformé - défiguré, allais-je dire, par la brûlure d’une foi neuve. J’ai aussi cru que je délirais. Mais ton nom susurré par tous ceux qui étaient présents a craquelé le silence. J’ai compris que je n’étais pas le seul à te voir. Que c’était vrai. Que c’était toi. » Lu dans le cadre des 68 premières fois, ce roman avait déjà... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 septembre 2016

« La suture » de Sophie Daull

« De cette mathématique du fracas et de la parte, je vais poser une équation à deux inconnues : le passé de ma mère, le futur de ma fille. Brouillons éternels. Clairement, ces deux inconnues le resteront pour toujours. Je vais reprendre le fil générationnel que la mort a trouvé marrant de couper entre ses dents, telle une couturière capricieuse et impatiente, et je vais raccommoder les trous, faufiler des pièces aux coudes et genoux de ce grand squelette prématurément décharné. Je vais les coudre ensemble. » Après... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 septembre 2016

« Chanson douce » de Leïla Slimani

Coup de cœur – Rentrée littéraire 2016 « La nounou est comme ces silhouettes qui, au théâtre, déplacent dans le noir le décor sur la scène. Elles soulèvent le divan, poussent d’une main une colonne en carton, un pan de mur. Louise s’agite en coulisses, discrète et puissante. C’est elle qui tient les fils transparents sans lesquels la magie ne peut pas advenir. Elle est Vishnou, divinité nourricière, jalouse et protectrice. Elle est la louve à la mamelle de qui ils viennent boire, la source infaillible de leur bonheur familial.... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]