24 mai 2016

« La grande arche » de Laurence Cossé

Prix Orange du livre 2016 - Finaliste « Faire à pied ces huit kilomètres entre le Louvre et la Défense, un jour de grand beau temps et tôt le matin, avant que n'enfle la circulation, est l'approche de l'Arche à la fois la plus simple et celle qui, loin de la dévoiler un peu plus chaque mètre, conformément à une loi de progression linéaire, en fait entrevoir par à-coups ce qui l'apparente au mirage, la légèreté, le mystère, la grâce, la vie. On la voit disparaître lentement à l'horizon, comme le soleil couchant, à ceci près... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 21:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 mai 2016

« Comme neige » de Colombe Boncenne

Coup de cœur – Hiver littéraire 2016 Premier roman « Ce livre venait-il alors révéler un secret de sa vie intime ? Ou avait-il voulu protéger quelqu'un ? Y avait-il un message caché ? Une histoire entre les lignes ? Ah, si j'avais eu le volume entre les mains, j'aurais pu vérifier à l'aide d'une ampoule placée sous les pages si quelque écriture cachée apparaissait ; j'aurais pu reprendre le récit à l'envers – enfin appliquer toutes les techniques dont j'avais déjà entendu parler pour décrypter un... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mai 2016

« Défaite des maîtres et possesseurs » de Vincent Message

Lauréat du Prix Orange du livre 2016  Coup de cœur    « Si on voit dans l'élevage des hommes un moyen de produire de la nourriture, une quantité donnée de ces protéines dont notre corps a besoin, il est évident que les dépenses engagées sont beaucoup trop élevées pour le résultat obtenu. Il vaudrait beaucoup mieux, plutôt que de cultiver des champs pour nourrir tous ces hommes, ces bovins et ces porcs qui à leur tour nous alimentent, manger directement les céréales et les légumes que produisent nos grandes... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 2016

« 86, année blanche » de Lucile Bordes

Prix Orange du livre 2016 - Finaliste   « Vassyl m'écoutait en souriant. Je n'ai pas parlé de ce que j'avais découvert les jours précédents. Me suis tenue, moi aussi, à la version officielle. Et ma voix était d'autant plus assurée qu'il fallait étouffer la rumeur intérieure, celle qui disait que nous tenions nos vies de l'atome et qu'il était peut-être normal que l'atome nous les demande en retour, un jour ou l'autre. Même si personne ne nous avait prévenus. Même si nous n'avions pas lu le dernier alinéa, au dernier... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mai 2016

« Branques » d'Alexandra Fritz

Premier roman « Voici l'extase, j'ai enfin réussi quelque chose, un déterminant, une exception à la vulgate et aux communs, je suis de ces bergères surplombant la lande, montées sur pilotis, survolant, légères, tristes aplats, tristes fougères. Intra-muros, je connais la gloire des sorties de route non identifiées, explosions à jamais intimes et nourricières ; folle parmi les fous, branque parmi les branques. Je m'invite à serrer plus tendrement encore frissons et pâmoisons sous mon sein, à lever des yeux clos de lumière... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 14:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mai 2016

« Procès du grille-pain et autres objets qui nous tapent sur les nerfs » de Charles Haquet et Bernard Lalanne

« De nombreux signes montrent que les objets nous traitent selon leur bon vouloir. Esprit de contradiction, réflexe d'indépendance, désir de vengeance... allez savoir ! Laissons les psychologues faire leur travail. En revanche, rien ne nous interdit de mettre en examen ceux qui jouent trop avec nos nerfs, voire de traduire devant notre tribunal ceux qui nous empoisonnent la vie en prétendant nous la simplifier.  » Qui n'a jamais été confronté au rideau de douche qui colle à la peau, au caddie bruyant, à la table... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mai 2016

« Quelqu'un en vue » d'Inès Benaroya

« Il mate et les images de leur bonheur domestique viennent se fixer sur sa rétine médusée. Alors, c'est ainsi ? Il est possible d'être heureux à ce point ? Il découvre un univers insoupçonnable, un quotidien sans tragédie, gai sans exception, une mère qui rigole quand sa fille s'habille comme une pétasse et que son mari rentre pour se mettre les pieds sous la table. La maison brille comme un joyau. La banalité de leur bonheur fait écho à l'insignifiance de sa détresse. Il n'a droit qu'aux miettes tandis qu'eux... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 16:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 mai 2016

« Enfants de nazis » de Tania Crasnianski

    « Il est fondamental que la mémoire du nazisme fasse l'objet d'une transmission complète. L'horreur peut se reproduire sous une forme différente, la montée des nouveaux extrémismes en est la preuve. » Comment vit-on quand on est un enfant d'un bourreau du nazisme ? Est-ce qu'on adhère avec fidélité et pour la mémoire aux idées de son père ou est-ce qu'on rejette ce passé encombrant et honteux ? Se sent-on coupable ? C'est à ces questions que Tania Crasnianski tente de répondre dans cet ouvrage publié... [Lire la suite]
04 mai 2016

Prix Orange du Livre : Lisez et votez parmi les cinq finalistes !

    S'il y a bien un prix que je suis attentivement, c'est le Prix Orange du Livre. J'ai d'ailleurs postulé pour tenter de faire partie du jury. Je n'ai malheureusement pas été sélectionnée mais je connais l'un des jurés lecteurs (Benoît Lacoste du blog À l'ombre du noyer) et j'apprécie beaucoup les écrivains membres dont le président du jury Erik Orsenna. Je suis donc avec plaisir les différents arbitrages. Sur les 28 qui avaient été présélectionnés, j'en avais lu 10 ce qui était un bon ratio. Aujourd'hui, la... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 2016

« Une famille normale » de Garance Meillon

Premier roman « Lucie se calma vers cinq heures du matin et sa respiration se fit régulière. Le lendemain, Damien nous retrouve tous les deux dans le même lit. Heureusement, il ne fit aucune remarque. Il nous apporta un chocolat chaud au lit, et c'était étrangement la chose la plus naturelle et la plus réconfortante du monde. C'était la bonne chose à faire. À un moment précis et très court, je compris ce que c'était que la famille. La seconde d'après j'avais oublié. » Un joli premier roman choral pour Garance Meillon... [Lire la suite]