17 janvier 2016

« L'ombre de nos nuits » de Gaëlle Josse

« Comment un peintre aborde-t-il un sujet ? Comme un nouvel amour ? Collision frontale ou lente infusion ? La claque ou la pieuvre ? Le choc ou la capillarité ? Plein soleil ou clair-obscur ? Toi, tu m’avais éblouie. Ensuite, je me suis aveuglée.  » Ce nouveau roman de Gaëlle Josse nous raconte deux histoires parallèles. Il y a d'un côté le récit de la création par George de la Tour du tableau Saint Sébastien soigné par Irène – avec comme narrateurs George et son apprenti Laurent – et d'un autre côté le récit d'une... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 janvier 2016

« Appartenir » de Séverine Werba

  « Tout ce qui me concerne est mort en Ukraine. J'ai beau chercher, frapper aux portes, consulter les archives, rien ne refait surface. Tout est enseveli dans cette terre grasse et fertile, au milieu des champs, des forêts et en plein cœur des villes. Cela fait des semaines que je tourne autour, que je reprends mes notes, cherche un fil narratif. Et quelque chose résiste. J'ai fait ce voyage sans savoir pourquoi, mais je l'ai fait quand même. Parce qu'il était fondamental. Sur place, ce ne fut pas si clair. Je... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 janvier 2016

Questions à … Hafid Aggoune

Poser des questions aux auteurs dont j'ai aimé les livres, cela me trottait depuis un moment dans la tête. Mais, à chaque fois, je renonçais : je ne me sentais pas légitime (je suis une simple blogueuse passionnée mais pas une critique littéraire en tant que telle), j'avais peur de poser des questions d'une profonde banalité et même peur de contacter les auteurs (bah oui je suis un peu timide aussi). Et puis, j'ai fini par prendre mon courage à deux mains et je me suis lancée. Quoi de plus normal que de contacter pour ce premier... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 15:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 janvier 2016

« En attendant Bojangles » d'Olivier Bourdeaut

Coup de cœur – Hiver littéraire 2016 Premier roman   « C'était à peine visible à l'oeil nu, mais il y avait un changement d'air, d'humeur autour d'elle. Nous n'avons rien vu, seulement senti. Sur elle, il y avait de petits riens, dans ses gestes, le clignement de ses cils, ses applaudissements, un tempo différent. Au début, pour ne pas mentir, nous n'avons rien vu, seulement ressenti. Nous nous étions dit que son originalité continuait à monter les escaliers, qu'elle avait atteint un nouveau palier. (…) Alors nous avons... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 janvier 2016

« L'arbre du pays Toraja » de Philippe Claudel

Coup de cœur – Hiver littéraire 2016 « Il me semble aujourd'hui que, grâce à ce récit libre dans sa forme, dans son agencement et dans son déroulé, non seulement je force Eugène à rester auprès de moi, je le maintiens sous une sorte de respirateur artificiel, dans un coma qui n'est pas tout à fait la mort, mais je reprends aussi les travaux de la maison. J'avance sans doute moins vite, et travaille moins bien que lorsque nous étions deux. Mais je continue. Dans le même mouvement, le texte devient le lieu de notre... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 janvier 2016

« Le tort du soldat » d'Erri De Luca

« Je me suis décidée à écrire cette histoire pour ceux qui pourront la comprendre mieux que moi. J'espère qu'un lecteur me l'expliquera un jour. Celui qui est partie prenante de l'aventure reste empêtré dedans. Il a besoin d'une main secourable qui la lui démêlera de l'extérieur ». Lui, est italien. Bouleversé après s'être rendu à Auschwitz et Birkenau, il apprend la langue yiddish « parlée par onze millions de Juifs d'Europe de l'Est et rendue muette par leur destruction ». Elle, apprend à vingt ans que... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 janvier 2016

« Celle que vous croyez » de Camille Laurens

«La différence , c'est que tous les hommes ont un avenir. Toujours. Un à-venir. UN avenir sans nous. Les hommes meurent plus jeunes. Peut-être. Mais ils vivent plus longtemps. J'ai lu que sur les sites de rencontres, la frontière entre quarante-neuf et cinquante ans est pour les femmes le gouffre où elles s'abîment. À quarante-neuf ans, elles ont en moyenne quarante visites par semaine, à cinquante ans elles n'en ont plus que trois. Et pourtant, rien n'a changé, elles sont les mêmes, avec un an de plus. Vous connaissez le... [Lire la suite]
06 janvier 2016

« Os court » de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet

Dans la petite ville paisible d'Ostendre, une créature non-identifiée commence à semer la terreur chez les habitants-squelettes. À chaque attaque, la créature vole un os chez les victimes. Le détective Sherlos décide de mener l'enquête pour découvrir qui est la créature et le mobile de ses attaques. En voici un bel album bourré d'humour et de jeux de mots à tout va avec le mot « os ». Tout fonctionne sur la répétition des faits mais avec à chaque fois un nouvel indice pour résoudre l'affaire. Les illustrations sont... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 janvier 2016

« Otages intimes » de Jeanne Benameur

  Coup de cœur – rentrée littéraire 2015   « Étienne sent le souffle comme arrêté dans sa poitrine. Cet homme a vu tout ce que la guerre permet, il a eu les armes en main, lui il avait juste son appareil. Ce qu'ils peuvent avoir en partage, c'est seulement l'effroi, il en est soudain conscient et ça lui fait horreur. Aucun des deux n'est plus innocent de ce qu'un homme peut faire à un autre homme. C'est un savoir qu'aucune paix n'efface ». Étienne, photographe de guerre, a été fait otage lors d'une... [Lire la suite]
03 janvier 2016

« À ce stade de la nuit » de Maylis de Kerangal

Difficile de résumer ce pourtant si court récit. Dans la nuit du 3 octobre 2013, la narratrice écoute les informations à la radio : on y évoque le naufrage d'un bateau de migrants au large de l'île de Lampedusa. Des centaines de morts. À ce stade de la nuit, la narratrice évoque tout ce que représente Lampedusa avant ce drame dont il est maintenant rattaché à jamais à l'horreur et l'exil. Elle divague aussi sur ses souvenirs de voyages, sur des livres, des films notamment Le Guepard tiré du roman de Giuseppe Tomasi... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]