04 février 2018

« Une longue impatience » de Gaëlle Josse

« Je m’invente des ancres pour rester amarrée à la vie, pour ne pas être emportée par le vent mauvais, je m’invente des poids pour tenir au sol et ne pas m’envoler, pour ne pas fondre, me dissoudre, me perdre. Toutes ces choses ténues, dérisoires, je m’y accroche pour repousser le prénom qui cogne à mes tempes, à mon cœur, à tout mon corps, pour tenir à distance ce halo d’ombre qu’il agite autour de moi. J’invente tout ça pour me protéger de la houle qui arrive en traître, de côté, qui donne de la gîte à ma pauvre embarcation. Et ma... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2018

« Révoltées » de Carole Trébor

Nous sommes en 1917 à Moscou. La révolution d’octobre éclate mettant en opposition les bolcheviks contre les troupes du gouvernement provisoire de Kerenski. C’est dans ce contexte que vivent les sœurs Léna et Tatiana, dix-sept ans. Leur père sur le front, elles vivent avec difficulté avec leur grand-mère. Alors que Léna s’engage auprès des bolcheviks, va sur les barricades, la conviction chevillée au corps, Tatiana rêve d’une révolution artistique à l’image du poète Maïakovski. La dure réalité du conflit les frappe quand les combats... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2018

« Éparse » de Lisa Balavoine

Il est des romans que l’on ne peut pas chroniquer comme d’habitude, parce qu’ils sont à part. Éparse est un roman à part. On ne peut pas en parler de manière rationnelle car ce livre n’est pas rationnel. Il est dans l’émotion, dans la sensation. Il est, pour citer Lisa Balavoine, dans « la sueur, la moelle, le sang. Le beau comme le sale. Ce qui brûle là, au-dedans. Le vivant ». Du coup, j’ai décidé de fragmenter mes impressions, mon ressenti et chercher là, au-dedans ce qu’il remue chez moi. * Lisa Balavoine... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 14:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
30 janvier 2018

« Éclipses japonaises » d’Éric Faye

« Revoir le Japon ! Une sensation de malaise innerve ce commencement de joie. Comment ferai-je pour leur expliquer, là-bas au Japon, la vie que j’ai menée ici tout ce temps, se dit-elle. Oui, comment comprendront-ils ? Ils ne comprendront pas. Ceux qui nous attendent préféreraient sans doute que nous revenions décharnés, dans la tenue rayée des survivants des camps, marchant comme des automates… Mais voilà, ils nous ont bien nourris, ici, ils nous ont même mariés, Jim et moi, ils ne nous ont pas fait de mal ;... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 15:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2018

« Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi

« Ils ont été jeunes eux aussi. Ils ont eu mon âge. Ils ont eu des projets, des fous rires, des galères, ils ont fait l'amour, ils ont eu des parents, des amis, des bébés. Ils ont eu une vie. Il y a cinquante ans, eux non plus ne pensaient pas être vieux un jour.  J'ai longtemps vu les personnes âgées uniquement comme des personnes âgées, en faisant fi des personnes qui se cachaient sous leurs cheveux gris. Un jour, peut-être, quelqu'un regardera les photos d'une mamie en prenant conscience qu'elle a été jeune. Qu'elle... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 janvier 2018

« La désertion » d’Emmanuelle Lambert

« Elle est maintenant posée dans le coin d’Eva, accroupie dans le trou laissée par son absence.  Si elle répétait volontiers que c’est elle qui avait disparu, qu’elle les avait laissées, qu’elle avait déserté, elle savait que c’était plutôt eux qui l’avaient éloignée, comme ils l’auraient fait d’un corps étranger, si agressif qu’il suscite des mécanismes de défense appelant l’expulsion définitive pour cause de survie sociale, morale et affective ». Eva Silber a disparu du jour au lendemain sans laisser aucune trace... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2018

« Le soldat. XXe-XXIe siècle » sous la direction de François Lecointre

Il n’est jamais très simple de chroniquer un essai d’histoire mais je vais tenter (ça va me rappeler mes années étudiantes). Alors que l’image du militaire était jusqu’à encore très récemment lointaine (grâce à plusieurs décennies de paix), elle refait aujourd’hui surface dans le contexte du terrorisme. Le plan Vigipirate et l’opération Sentinelle ont remis en avant l’armée au point que maintenant, 30% des Français ont une opinion favorable du militaire (loin devant les policiers, les maires, les enseignants…). Cette résurgence des... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 janvier 2018

« Les petites victoires » d’Yvon Roy

Un couple amoureux, une envie d’enfant. L’enchaînement est naturel, ancré depuis la plus tendre enfance avec le fameux « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Mais, que se passe-t-il quand on sent que quelque chose cloche chez son enfant ? Que fait-on quand le diagnostic – l’autisme – est arrêté ? Comment aider son enfant ? Ce sont à ces questions que l’auteur et illustrateur québécois Yvon Roy s’attaque dans cette magnifique BD. Il y raconte son histoire avec son fils, leur combat et la... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 janvier 2018

« L’Attrape-souci » de Catherine Faye

  « Les petites boîtes se ressemblaient toutes, je n’arrivais pas à me décider, je les trouvais mal taillées, trop plates, pas assez colorées, j’en aurais voulu qui soit parfaite. Je les dévorais des yeux, sans oser les toucher, encore moins les ouvrir pour voir dedans. D’un coup, j’ai su laquelle j’allais prendre, j’ai souri, je me suis retournée pour faire signe à ma mère. De là où j’étais, je ne la voyais pas, j’ai tendu la main pour la saisir, mais j’ai eu peur que la libraire ne pense que j’allais la voler, alors, je... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 janvier 2018

« Pays provisoire » de Fanny Tonnelier

« Elle se rappelait l’arrivée dans la capitale comme si c’était hier : la soirée était avancée et malgré cela, il faisait très clair. Elle s’était arrêtée, interdite, ne sachant comment définir l’atmosphère créée par cette lumière pâle, irréelle, d’un gris perle, éclairant les constructions de tous les côtés à la fois, sans ombre aucune. La ville de Saint-Pétersbourg lui offrait le meilleur d’elle-même, sa magie de l’état comme nulle part ailleurs. Elle prit cela comme un cadeau de bienvenue et en fut heureuse. » ... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :