22 août 2016

« En attendant demain » de Nathacha Appanah

« ‘’Une femme comme ça’’ était la somme des préjugés, clichés et impressions qu'il avait formés dans sa tête à l'issue de la rencontre avec Anita. Étrangère : pas débrouillarde et fait des fautes de français.  Jeune maman : pas disponible et déprimée.  Mariée à un architecte dont le bureau était à trois rues du journal : femme au foyer cherchant une occupation pour ne pas déprimer encore plus.  Ayant vécu à Paris : arrogante.  Née dans une île : flemmarde. »  Quatre ans, cinq mois et treize... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 août 2016

« La jeune fille et la guerre » de Sara Novic

Premier roman « Je me suis accoudée au comptoir pour attirer l’attention de l’employé. M. Petrovic me connaissait et il savait ce que je voulais, mais aujourd’hui, son sourire ressemblait davantage à une grimace. ‘’ Tu veux des cigarettes serbes ou croates ? ‘’ La façon dont il avait prononcé les mots serbes et croates n’était pas naturelle. Aux informations, j’avais entendu parler des deux nationalités de cette manière à cause des combats dans les villages, mais je n’y avais encore jamais été confrontée personnellement.... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2016

« Les contes défaits » d’Oscar Lalo

Premier roman Coup de coeur - rentrée littéraire 2016   « Parfois, il fermait les rideaux. Nous n’avions pas sommeil. Puis il nous demandait de fermer les yeux sous peine d’être changés de compartiment. Que pouvait-il donc se passer dans les autres compartiments pour que le fait d’y être déplacé devînt une punition ? Ne le sachant pas, nous fermions les yeux. Les moniteurs aussi. Ils n’ont jamais rien dit. S’ils avaient pu fermer leurs oreilles, ils l’auraient fait. Car quand l’homme pénétrait, le moniteur ne... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 août 2016

« Les mains lâchées » d’Anaïs Llobet

Premier roman Coup de coeur - rentrée littéraire 2016 « Il faudrait des tribunaux internationaux pour juger ceux qui n’ont pas su nous protéger de ce raz-de-marée pourtant si prévisible. Je voudrais les mettre sur le banc des accusés, leur demander pourquoi ils n’ont pas su traduire deux mots sui auraient pu sauver tant de vies. Leur crier que c’est leur faute si Jan a disparu, leur faute si Rodjun… et soudain je me souviens de cette petite main que j’ai lâchée. De ce cri d’enfant qui se fait avaler tout seul au milieu d’un... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2016

« Le dernier des nôtres » d’Adelaïde de Clermont-Tonnerre

Coup de coeur - rentrée littéraire 2016 « Lorsque nous nous levâmes pour nous rendre au salon, il se passa une chose étrange. Alors que les autres étaient déjà à côté et que je m’effaçais derrière Judith Lynch pour lui laisser la préséance comme me l’avait recommandé Marcus, elle s’arrêta net, ferma brusquement la porte séparant les deux pièces et tourna le verrou pour s’isoler avec moi. J’entendis Nathan Lynch appeler sa femme à plusieurs reprises. Elle ferma rapidement l’autre porte qui menait à la cuisine et se dirigea vers... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2016

« Etre ici est une splendeur » de Marie Darrieussecq

« ‘Le simple et honnête nom de Becker’ est un nom banal en Allemagne. Paula Becker est le nom d’une fille dont le père s’appelait Becker et qu’on a prénommée Paula. Les femmes n’ont pas de nom. Elles ont un prénom. Leur nom est un prêt transitoire, un signe instable, leur éphémère. Elles trouvaient d’autres repères. Leur affirmation au monde, leur ‘être là’, leur création, leur signature, en sont déterminés. Elles s’inventent dans un monde d’hommes, par effraction. » Qui connaissait Paula Modersohn-Becker en France avant... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 août 2016

« Ahlam » de Marc Trévidic

Premier roman « Elle fut tentée de les revêtir. Après tout, qu’est-ce que cela changerait ? Ils auraient gagné ? Quelle victoire ? Forcer une jeune femme terrorisée à se soumettre à leur volonté, flatter leur sentiment de toute puissance ? Etais-ce si mal de céder ? Elle serait la seule à pouvoir se le reprocher. Son orgueil n’était pas forcément la réponse adaptée à leur folie. Mais, si elle cédait, si tous les Tunisiens étaient aussi faibles qu’elle, alors, que resterait-il de la Tunisie ? Ahlam... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2016

Ma sélection de la rentrée littéraire 2016

On l’attendait avec impatience et maintenant elle est prête à commencer. Et oui, je parle bien de la rentrée littéraire 2016 ! Mais face à 560 romans dont 66 premiers romans, il n’est pas simple de faire un choix même quand on est une grande lectrice… J’ai finalement réussi à me forger une liste de 36 romans dont 10 premiers romans (depuis que je fais partie de l'aventure « 68 premières fois », je suis devenue encore plus attentive aux premiers romans). Cette liste n’est pas entièrement figée, elle peut encore... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 18:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 août 2016

« Brillante » de Stéphanie Dupays

Premier roman  « Chez Nutribel, le management a réussi ce tour de force : le salarié va de son plein gré au-delà de la relation contractuelle avec le groupe, le surmoi a remplacé le contremaître, la passion pour l’entreprise le pousse à s’investir avec une intensité infiniment supérieure à ce qu’il aurait fait sous la contrainte. Le salarié donne tout à l’entreprise car il s’identifie totalement à elle, se fond en elle. Il n’est pas contre l’entreprise, il est l’entreprise. Plus elle avance dans son étude, plus... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 17:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2016

« Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi

Coup de cœur « Parce que la vie, c'est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C'est fabuleux, on s'émerveille, on se pose des questions, on a envie d'en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu les coulisses se dévoilent, on réalise que c'est compliqué. C'est moins joli, c'est même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s'émerveiller ». Jusqu’au Saint-Maur en poche de cette année, je ne connaissais pas Virginie Grimaldi (tout du moins j’avais juste croisé... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]