21 décembre 2016

« Frida » de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

« Il y a peu, j’étais une petite fille qui marchait dans un monde de couleurs. Tout n’était que mystère. À présent, j’habite une planète douloureuse, transparente, comme de la glace, mais qui ne cache rien. Frida Kahlo. » Les gens qui me connaissent bien savent l’amour que je porte à Frida Kahlo (et oui je sais que je ne suis pas la seule et c’est tant mieux !). Du coup, il était évident en allant au salon du livre jeunesse à Montreuil que j’allais repartir avec ce sublime album. Oui, avant même de parler du... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2016

« REVƎR » de Franck Thilliez

« Mener une enquête était un éternel recommencement, une plongée sans cesse renouvelée au cœur d'une fractale : plus on descendait dans le détail, plus ce détail s'enrichissait de nouvelles pistes à explorer, jusqu'à tomber sur un autre détail, et ainsi de suite. Et les assassins les plus retors se repliaient au fond de la fractale, attendant qu'on vienne les en déloger ». Abigaël est profileuse : elle enquête sur la disparition de quatre enfants. Ils ont été enlevés les uns après les autres avec trois mois... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2016

« Abraham et fils » de Martin Winckler

« – P’pa, pourquoi on meurt quand on meurt? D’abord, il ne dit rien. Je sais qu’il a entendu la question, qu’il réfléchit, qu’il se demande d’où ça vient, encore une fois. C’est vrai, ce n’est pas la première fois que je l’interroge sur la mort. Il faut dire que ça me préoccupe beaucoup. S’il me demandait pourquoi, je ne saurais pas quoi lui répondre. Je ne sais pas d’où me viennent des questions comme celle-ci, qui surgissent aux moments les plus inattendus, parfois quand je suis en train de lire qu’un personnage est blessé... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
19 octobre 2016

« Ce qu’il nous faut c’est un mort » d’Hervé Commère

« Un accident de voiture au milieu de la nuit, une naissance, le grand amour ou un viol, qui sait comment les choses arrivent ? Peut-être que tout ce qui va suivre n’est dû qu’à trois petits buts : nous sommes le dimanche 12 juillet 1998 au soir et, depuis quelques heures, la France est championne du monde de football. Pour des raisons différentes, cette date va se graver dans les esprits de chacun des personnages de cette histoire. Ce qui va se passera dans dix-huit ans dépend absolument de ce qu’ils vont vivre... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2016

« De ce pas » de Caroline Broué

Premier roman  « ’Que faites-vous dans la vie, Marjorie ? - Je suis une danseuse reconvertie. - Reconvertie dans quoi ? - Je ne le sais pas encore. Je cherche. En attendant, je donne des cours. - Vous cherchez à transmettre votre savoir, peut-être, c’est un beau projet ça… - Je n’aime pas ce mot, il est trop vague. On l’utilise partout aujourd’hui, vous savez. Je cherche à construire, c’est plus vaste. Construire, c’est aller des fondations au dernier étage de la maison. C’est à la fois bâtir en partant de... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2016

« Rien que des mots » d’Adeline Fleury

Premier roman   « Même si elle peut en lire à satiété sur sa Linum, le plaisir n'est pas le même. Il ne sera jamais plus le même ! Il n'y aura plus jamais cette sensualité au tourner des pages, cette légère odeur d'encre séchée, cette rugosité du papier vieilli qui faisaient que les personnages s'animaient à la lecture, que l'auteur lui parlait, l'enrobait de ses mots. Non, la magie des mots n'opère plus du tout par écran interposé. » Avec Rien que des mots, je suis tombée sur un roman dont le thème m’a plu mais le... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2016

« En attendant demain » de Nathacha Appanah

« ‘’Une femme comme ça’’ était la somme des préjugés, clichés et impressions qu'il avait formés dans sa tête à l'issue de la rencontre avec Anita. Étrangère : pas débrouillarde et fait des fautes de français.  Jeune maman : pas disponible et déprimée.  Mariée à un architecte dont le bureau était à trois rues du journal : femme au foyer cherchant une occupation pour ne pas déprimer encore plus.  Ayant vécu à Paris : arrogante.  Née dans une île : flemmarde. »  Quatre ans, cinq mois et treize... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 août 2016

« Ahlam » de Marc Trévidic

Premier roman « Elle fut tentée de les revêtir. Après tout, qu’est-ce que cela changerait ? Ils auraient gagné ? Quelle victoire ? Forcer une jeune femme terrorisée à se soumettre à leur volonté, flatter leur sentiment de toute puissance ? Etais-ce si mal de céder ? Elle serait la seule à pouvoir se le reprocher. Son orgueil n’était pas forcément la réponse adaptée à leur folie. Mais, si elle cédait, si tous les Tunisiens étaient aussi faibles qu’elle, alors, que resterait-il de la Tunisie ? Ahlam... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2016

« Brillante » de Stéphanie Dupays

Premier roman  « Chez Nutribel, le management a réussi ce tour de force : le salarié va de son plein gré au-delà de la relation contractuelle avec le groupe, le surmoi a remplacé le contremaître, la passion pour l’entreprise le pousse à s’investir avec une intensité infiniment supérieure à ce qu’il aurait fait sous la contrainte. Le salarié donne tout à l’entreprise car il s’identifie totalement à elle, se fond en elle. Il n’est pas contre l’entreprise, il est l’entreprise. Plus elle avance dans son étude, plus... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 17:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2016

« Le premier jour du reste de ma vie » de Virginie Grimaldi

Coup de cœur « Parce que la vie, c'est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C'est fabuleux, on s'émerveille, on se pose des questions, on a envie d'en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu les coulisses se dévoilent, on réalise que c'est compliqué. C'est moins joli, c'est même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s'émerveiller ». Jusqu’au Saint-Maur en poche de cette année, je ne connaissais pas Virginie Grimaldi (tout du moins j’avais juste croisé... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]