30 mars 2017

« Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar » d’Antoine Choplin

Coup de cœur - Hiver littéraire 2017 « Si on pouvait réussir à sauvegarder un espace d'expression un peu libre. J'ai la conviction que la culture peut être un levier.  Comme un outil de savoir et de plus grande conscience sur le monde ». Tchécoslovaquie, fin des années 70. Tomas Kusar est un garde-barrière dans la petite ville de Trutnov. C’est un homme simple, taiseux qui aime passer son temps à prendre des photos en forêt. Un soir, lors d’une représentation théâtrale à laquelle tous les cheminots assistent, il... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 17:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 mars 2017

« Trois saisons d’orage » de Cécile Coulon

Coup de coeur - Hiver Littéraire 2017 « Les Fontaines. Je vous parle d'un endroit qui est mort mille fois avant mon arrivée, qui mourra mille fois encore après mon départ, d'un lieu humide et brumeux, couvert de terre, de pierre, d'eau et d'herbe. Je vous parle d'un endroit qui a vu des hommes suffoquer, des enfants naître, d'un lieu qui leur survivra, jusqu'à la fin, s'il y en a une ». Il est un lieu, Les Trois-Gueules, situé probablement dans la Drôme, d'une beauté brute, sauvage. Les falaises y vomissent des... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 12:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mars 2017

« Ce que tient ta main droite t’appartient » de Pascal Manoukian

Coup de cœur – Hiver littéraire 2017 Mais quelle claque ce roman ! S’il est d’une grande dureté, il est tellement nécessaire et si bien narré que ce roman mérite d’être lu par le plus grand nombre. J’avais déjà été bluffée par son premier roman Les échoués où il avait su peindre avec une grande justesse le sort des migrants des années 90 mais là, le traitement à chaud de cette bien triste et effrayante actualité prend encore plus aux tripes. Comme il sait si bien le faire, Pascal Manoukian, en fin observateur de notre monde,... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 février 2017

« Les comptes de ma tante Fé » de Hans Magnus Enzensberger

Peu de romans évoquent de nos jours l’argent, l’économie de façon pédagogique et originale. Hans Magnus Enzensberger s’est lancé ce défi et l’a relevé haut la main. Dans l’Allemagne d’aujourd’hui, la famille Federmann reçoit une carte postale annonçant l’arrivée de la grande tante Félicité, appelée tante Fé. Cette femme âgée est un véritable mystère pour la famille. Très riche, libre et extravagante, tout le monde se demande ce qu’a pu être sa vie. Si la vieille dame entretient le mystère depuis longtemps, elle se décide à passer... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 12:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 février 2017

« Les vérités provisoires » d’Arnaud Dudek

Arnaud Dudek, c’est une manière bien particulière de raconter des histoires, avec grande simplicité mais toujours avec un ton juste, une sensibilité, une tendresse sans pour autant oublier l’ironie et la dérision. Ce joyeux mélange permet de transformer des histoires, des personnages d’une apparente banalité en un roman intéressant et qui se dévore rapidement. Dans Les vérités provisoires, on suit le quotidien d’un étudiant, menteur pathologique, Jules Carenti. Il s’est installé dans l’appartement de sa sœur Céline qui a disparu... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 février 2017

« Article 353 du code pénal » de Tanguy Viel

Coup de cœur – Hiver littéraire 2017  « Avez-vous une intime conviction ? » C’est cette question de l’article 353 du code de procédure pénale que le juge se pose quand Martial Kermeur se retrouve dans son bureau. Il a jeté par-dessus bord Antoine Lazenec, un promoteur immobilier véreux qui l’a ruiné ainsi que toute la ville bretonne où il vit. Alors que le juge interroge Kermeur pour comprendre son geste meurtrier, celui-ci déballe toute l’histoire méticuleusement sans fard, sans chercher à se dédouaner mais... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 07:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

25 janvier 2017

« Par amour » de Valérie Tong Cuong

Coup de cœur – Hiver littéraire 2017 J’ai été très heureuse de renouer avec Valérie Tong Cuong quand j’ai eu le livre entre mes mains. J’ai aussi un peu appréhendé la lecture, pas par peur d’être déçue – ce n’était même pas envisageable pour moi – mais parce que je savais qu’elle portait cette histoire en elle depuis longtemps. Dans ce nouveau roman, Valérie nous fait vivre la « petite » histoire dans la grande Histoire : la Seconde Guerre mondiale à travers une famille havraise. Alors que les événements tragiques... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 janvier 2017

« Arrêt non demandé » d’Arnaud Modat

En voilà encore une bien belle découverte que cet « Arrêt non demandé » d’Arnaud Modat. Bien qu’il soit qualifié de roman, nous avons affaire à un recueil de six nouvelles. La nouvelle est un genre littéraire trop peu publié en France (contrairement aux Etats-Unis par exemple) et je trouve cela bien dommage car c’est tout un art de créer en si peu de pages un univers avec une chute marquante. Avec ses six nouvelles, Arnaud Modat nous embarque dans une rédaction d’un garçon de huit ans qui assiste à des scènes violentes de... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 janvier 2017

« La baleine thébaïde » de Pierre Raufast

Coup de cœur – Hiver littéraire 2017 S’il y avait bien un roman de la rentrée littéraire de janvier que j’attendais avec impatience, c’était celui-là ! Pierre Raufast est pourtant un auteur prolifique. Si Jésus multipliait les pains par l’opération du saint Esprit, Pierre Raufast multiplie les histoires et les romans à la vitesse de la lumière. En moins de deux ans et demi, il offre à ses lecteurs, de plus en plus nombreux, un troisième roman tout aussi fascinant et jubilatoire que les deux premiers. Auteur prolifique mais... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 03:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 janvier 2017

« La téméraire » de Marie Westphal

Tout commence par la description d’une maison puis d’un salon. Enfin, une femme apparaît à côté d’un lit médicalisé où git un homme, son homme. Nous entrons ainsi dans l’univers de Sali et Bartolomeo de « l’après », l’après de l’événement qui a bouleversé leur vie. Alors qu’il était en repérage sur des sentiers de randonnées dans les Pyrénées, Bartolomeo s’écroule victime d’un AVC. Trente-six années de vie commune sont comme rayées de la carte en l’espace de quelques secondes. Bartolomeo est dans un état végétatif.... [Lire la suite]
Posté par Lepetitmouton à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]