07 septembre 2018

« Douce » de Sylvia Rozelier

« J’ignore quand mon corps a commencé à en porter la trace, se retrancher, se reculer imperceptiblement quand on m’approchait, d’un geste de rien d’abord, un raidissement, quand j’ai cessé de dire ce que je pensais, n’ai plus su m’exprimer, ai perdu les mots, les repères, la syntaxe, la mémoire, quand j’ai balbutié. Quand j’ai baissé la tête, les yeux, courbé l’échine, évité certains sujets, certains regards, certaines confrontations. Ce n’était pas arrivé d’un coup, ça s’était installé puis diffusé ». Jusqu’où peut-on... [Lire la suite]
Posté par lepetitmouton à 08:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]