20170819_211043

« Les doigts longs de Gordana exécutent, ses ongles sont roses, elle fait les gestes, son regard est impossible, elle ne voit pas les personnes et ne veut pas les voir. Elle n’en a pas les moyens, ce serait un luxe insensé, c’est bon pour les autres, les natifs, les légitimes qui n’ont pas à se battre pour tout et habitent chaque seconde de leur pays, de leur langue, sans même y penser ».

Nous sommes à Paris dans le Franprix de la rue du Rendez-Vous, la bien nommée. Jeanne est retraitée et vient faire ses courses deux fois par semaine dans ce supermarché. Tous les vendredis, elle y croise un homme qui va toujours à la même caisse, celle de Gordana. Dans ce récit où elle est la narratrice, elle imagine la vie de ces deux personnes tout en livrant sa propre histoire, en dévoilant ses amours et déceptions passées.

Dans une langue riche et exquise, Marie-Hélène Lafon évoque le sentiment de solitude dans le monde des grandes villes où règne l’anonymat. Et pourtant, cette solitude laisse le loisir de rêver, d’imaginer la vie des autres. Marie-Hélène Lafon m’avait déjà séduite dans ses ouvrages précédents. J’aime la façon dont elle décrit avec minutie la vie des gens et notamment des « petites gens » dans le sens noble du terme : ces héros de la banalité, du quotidien. Son précédent roman Joseph était dans la même veine hormis que le cadre était cette fois-ci agricole.

J’ai passé un excellent moment en compagnie de ces trois personnages car l’auteure sait vraiment leur donner chair et j’ai pu aussi retrouver toutes ces expressions qui font le sel, la patte Lafon comme « faire maison » pour se mettre en ménage. Un très beau roman, inspiré d’une nouvelle écrite en 2012, que je ne peux que vous conseiller.

IMG_20170620_195603

Marie-Hélène Lafon – Nos vies – Buchet-Chastel – 185p

 

Chronique faite dans le cadre des Explorateurs de la rentrée littéraire chez lecteurs.com : 

Nos vies

" J'ai l'oeil, je n'oublie à peu près rien, ce que j'ai oublié, je l'invente. J'ai toujours fait ça, comme ça, c'était mon rôle dans la famille, jusqu'à la mort de la grand-mère Lucie, la vraie...

http://www.lecteurs.com

Du même auteur : 

" Joseph " de Marie-Hélène Lafon - LES LECTURES DU MOUTON

Mise à jour : 14/02/2016 Joseph a presque cinquante-neuf ans. Il est ouvrier agricole depuis toujours dans ce Cantal qu'il n'a jamais quitté. Amoureux des bêtes et du travail bien fait, il a passé toutes ses années à travailler chez les autres, à observer leurs vies.

http://www.leslecturesdumouton.com
" Chantiers " de Marie-Hélène Lafon - LES LECTURES DU MOUTON

C'est avec un plaisir immense que je retrouve Marie-Hélène Lafon en cette nouvelle rentrée littéraire parce que je l'adore. J'aime cette langue puissante, belle et ce style si reconnaissable. J'aime ce qui émane d'elle également quand je la vois à la télévision.

http://www.leslecturesdumouton.com