20160229_224830

Dans cette BD en association avec Amnesty International, Ferenc et Bast racontent le problème des droits des femmes pendant les révolutions égyptiennes à travers la jeune Layla, une étudiante qui subit des agressions sexuelles lors d'une manifestation sur la place Tahrir en 2013.

Cet événement dramatique, vécu par plusieurs femmes, est l'occasion pour Ferenc et Bast de décrire de manière générale les conditions des femmes dans l'Egypte d'aujourd'hui, dans un contexte politique qui bouge beaucoup et où la pensée se radicalise.

20160229_224449               20160229_224356

On alterne ainsi entre le récit des épreuves de Layla – son agression, son sauvetage par des associations anti-harcèlement, le regard de son entourage, le refus de la police pour déposer plainte – et des planches sur les événements politiques dans le pays et les conséquences sociales notamment sur les femmes. Le machisme règne et la femme n'est vu que comme un objet sexuel, ce qui va a contrario de l'idée de liberté prônée pendant les manifestations.

20160229_224427

Toutes les planches sont en noir et blanc. Les seules couleurs présentes sont le vert du voile de Layla et les tee-shirts jaunes des associations anti-harcèlement.

Un texte d'Amnesty International vient clore cette BD. Un sujet fort qui méritait véritablement un beau traitement littéraire et artistique ce qui est le cas grâce au travail de Ferenc et Bast. J'aurais aimé cependant suivre plus longtemps Layla dans son combat.

 

Ferenc et Bast – Doigts d'honneur – La boîte à bulles – 110p.