9782259243520

« Savais-tu maman, quand tu as décidé de me laisser derrière toi, que tu ne pouvais pas partir sans m'abîmer ? Toutes ces années, tu vivais ailleurs. Cruella. Plus cruelle que la mort. Savais-tu qu'une âme est fragile et que le moindre de nos mouvements peut heurter celle qui se tient à nos côtés ?  »

Est-on amené à reproduire la même chose que ses parents ? Une fille est-elle forcément influencée par les actes de sa mère ?

Ces questions sont celles que se pose le lecteur, que se pose Marie, trente-cinq ans, mariée, deux enfants.

Élevée par son père, elle pensait sa mère décédée jusqu'au jour où son mari vietnamien vient à sa rencontre. Elle découvre alors que sa mère l'a abandonnée pour refaire sa vie avec un autre homme au Vietnam.

Cette découverte, Marie la garde secrètement en elle. C'est sans compter sur des vacances chez un vieil ami de son mari, Georges Buñuel, qui va faire remonter à la surface cette blessure : la rencontre avec Jean, le fils de Georges, va en être le révélateur.

Le livre se divise en trois parties. La première, « Louise », raconte le coup de foudre de la mère dans un train, son départ au Vietnam, sa vie et ses sentiments jusqu'à sa mort. La seconde, beaucoup plus longue, « Marie », évoque la découverte du secret, les vacances chez Georges, les sentiments contrastés de Marie. Enfin, la dernière, « Jean » évoque le désir de celui-ci pour Ma rie et le choix de cette dernière face à cette passion.

Karine Silla a une belle plume et son roman est très bien construit. On sent qu'on a affaire à une scénariste. Le roman est plaisant mais j'avoue que je m'attendais à autre chose. La partie sur les vacances, avant l'arrivée de Jean, est beaucoup trop longue à mon goût et j'ai eu l'impression de lire un autre roman que celui amorcé dans la partie « Louise ». Il a fallu attendre la dernière partie pour que je comprenne clairement les intentions de l'auteur. Le roman aurait gagné selon moi à être raccourci et recentré davantage sur le lien mère-fille. Cependant, je note un travail très intéressant et minutieux de la psychologie des personnages.

Je remercie les éditions Plon pour m'avoir permis de découvrir ce roman.


Karine Silla – Autour du soleil– Plon – 282p.