livre_twilight_fascination_188x300L’auteur : Stephenie Meyer est une romancière américaine née en 1973. Elle a grandi à Phoenix dans l’Arizona, lieu de départ de Bella au début de la saga Twilight. Cette mormone, femme au foyer, a eu l’idée de cette saga suite à un rêve fait en 2003. Bien que novice en matière d’écriture, elle se lance à corps perdu dans la rédaction du premier tome Twilight – Fascination, publié en 2005. Trois tomes le suivent : New Moon -Tentation en 2006, Eclipse - Hésitation en 2007 et Breaking Dawn - Révélation en 2008. Depuis la fin de la saga, Stephenie a publié un roman de science-fiction appelé Les Âmes vagabondes et qui pourrait finir en saga également puisque l’auteur a révélé qu’elle avait presque fait une suite.

Résumé : Bella, dix-sept ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s’installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, un lycéen de son âge, d ’une beauté inquiétante. Cet être inquiétant, à l’humeur changeante, devient vite son objet de fascination et ce dernier va lui aussi être fasciné par cette jeune fille qu’il n’arrive pas à saisir. Rapidement, Bella découvre qu’Edward a quelque chose de plus que les autres après l’avoir sauvé de la mort. Ce secret va être lourd de conséquences inattendues et sérieuses.

 

Mon avis :  7/10

 

J’avoue que je n’étais pas spécifiquement attirée par cet ouvrage. J’avais peur d’avoir affaire à une sorte de Buffy contre les vampires édulcoré. Une amie m’a prêté ce premier tome et j’avoue avoir dévoré cet ouvrage. Bon, pour commencer par les choses négatives, Stephenie Meyer n’a pas une jolie plume : son style est assez faiblard (bon je ne vais pas trop loin car je ne suis sûrement pas très douée !) mais, elle a un certain talent pour raconter l’histoire d’amour entre Bella et Edward. La rencontre, l’attirance, l’amour entre ces deux personnages, m’ont fait retrouvé mon âme de midinette.

On pourrait découper l’ouvrage en deux partie. Les 400/450 premières pages sont destinées à l’arrivée de Bella, sa rencontre avec Edward, le début de leur histoire d’amour et la découverte du secret. Les 150/100 dernières pages sont un véritable virage à 180° : si l’histoire d’amour est toujours fortement présente, le fil rouge de la dernière partie du tome est la traque menée contre Bella. On entre de plein pied dans l’histoire de vampires qui va, je suppose être plus développée dans les tomes suivants. Il me reste donc plus qu’à demander à mon amie si elle a les tomes suivants !